Lignes de Repères Lignes de Repères Lignes de Repères Lignes de Repères
  Lignes de Repères
  Accueil   Lignes de Repères
  Lignes de Repères
Présentation Lignes de Repères
  Lignes de Repères
Catalogue Lignes de Repères
  Lignes de Repères
A paraître Lignes de Repères
  Lignes de Repères
News Lignes de Repères
  Lignes de Repères
Mises à jour Lignes de Repères
  Lignes de Repères
Dossiers thématiques Lignes de Repères
  Lignes de Repères
Evénements Lignes de Repères
  Lignes de Repères
Votre avis Lignes de Repères
  Lignes de Repères
Contacts Lignes de Repères
  Lignes de Repères
Partenaires Lignes de Repères
  Lignes de Repères
Crédits Lignes de Repères

 

Lignes de Repères
 

 
 

 
Le Pakistan de Musharraf enfin respectable ?
Olivier GUILLARD
 
 

Les Kurdes, destin héroïque, destin tragiqueLe Pakistan de Musharraf enfin respectable ?
Olivier GUILLARD

160 pages
Prix : 16 €
Sortie : juin 2005


Extraits de l’ouvrage
:

« Démocratie mise (une nouvelle fois) entre parenthèses depuis octobre 1999, influence croissante des islamistes radicaux, implication dans la prolifération nucléaire, incidents interconfessionnels permanents, actes terroristes à répétition, état de droit très relatif : comme nous le verrons plus loin , la liste des zones d’ombre et des sujets d’inquiétude pourrait s’allonger, dressant un inquiétant panorama.

Mais le contexte post-11 septembre 2001 a imposé une brutale remise en cause. En quelques déclarations de son dirigeant suprême, le Général-Président et Chef des armées Pervez Musharraf, tout ou presque changeait »

--------------

« Au printemps 2005, la traque d’Osama Ben Laden, soupçonné de trouver refuge dans des zones montagneuses difficiles d’accès, se poursuit. Cette quête consolide un peu plus chaque jour l’association de Washington et Islamabad, même si chacun garde ses objectifs propres.

La puissante Amérique compte sur son allié pour d’autres desseins :
          • faciliter le développement de relations avec l’Asie centrale (l’Ouzbékistan, le
            Kazakhstan et le Kirghizistan),
          • servir de point d’appui régional dans l’hypothèse de tensions avec l’Iran,
          • enfin, actionner la carte pakistanaise dans l’optique de rapports conflictuels avec
            les Etats du Golfe. »

--------------
« A tort ou à raison, la Libye, l’Arabie Saoudite et les Emirats Arabes Unis sont régulièrement cités parmi les sponsors possibles, à un degré ou un autre, du programme nucléaire pakistanais . Ce qui soulève des questions : on voit mal l’investissement de ces nations souvent décriées se borner au mécénat et ne rien exiger en retour. »
--------------
«Où en serait le Pakistan en 2005 si la tragédie du 11 septembre n’avait pas eu lieu ? Ce pays fragile ferait-il l’objet d’un traitement privilégié de la part de la communauté internationale ? Il est permis d’en douter. Peut-on imaginer pareille « décontraction » dans la gestion de l’affaire Khan, si les circonstances et la nécessité de maintenir un Pakistan hors de l’eau ne dictaient les termes d’un scénario favorable ? Or cet invraisemblable imbroglio de prolifération nucléaire ne donna même pas lieu à l’ombre d’une sanction américaine, phénomène pourtant connu au Pakistan »

« La fierté d’appartenir à la province, patrie des anciens, d’être le représentant d’un groupe ethnique, transcende le sentiment national, très abstrait, mal identifié, rejeté par certains (cf. séparatistes Baloutches ; populations des zones tribales). »

--------------
« Depuis les années quatre-vingts, se déroule une suite sans fin d’affrontements et d’attentats. On estime à environ 4000 le nombre des victimes de cette sanglante confrontation depuis un quart de siècle. Explosions, exécutions, enlèvements se succèdent dans le Sindh, le Punjab et le Baloutchistan. Les habitants de Karachi paient un lourd tribut à cette lutte sans merci. »

« A l’été 2003, les dirigeants de la MMA (coalition de partis religieux sunnites – voir détail p.128) ont obtenu le droit d’appliquer la Charia (droit musulman) dans la province Frontière du Nord-Ouest (NWFP) ainsi que la suprématie d’un code pénal s’inspirant de celui en vigueur du temps des talibans. »
« Le fait que ce soit au Pakistan que la première chef de gouvernement d’une nation islamique, madame Benazir Bhutto (voir détail ci-après), ait accédé au pouvoir (1988), ne suffit à dissimuler la difficulté de la condition féminine. Ainsi, selon le conseiller du Premier ministre en charge de la condition féminine, 1250 pakistanaises auraient perdu la vie en 2004 au nom du “crime d’honneur” (Dawn, 07.01.05). »
« Il semble ainsi plus ou moins patent que la coopération balistique entre la Corée du nord, l’Iran et le Pakistan, remonte – à minima – au début de la décennie 90. Une collaboration triangulaire qui, sans l’aide technologique de la Chine, n’aurait probablement pas pu avoir cours »
« L’implication de l’ISI dans le soutien aux talibans, dans les diverses actions des militants au Jammu et Cachemire, dans la crise de Kargil (avril-juillet 1999), voire dans les filières de la prolifération nucléaire ou aux côtés de divers courants islamistes radicaux, alimente régulièrement les rumeurs. »
« Dans les faits, aujourd’hui encore, au Pakistan comme en Inde, les grandes familles régnantes d’hier continuent à jouir d’un prestige et d’une autorité qui saisiront l’observateur. Une étude récente de la Banque Mondiale pointe du doigt une terrible réalité : 44% des terres arables seraient “confisquées” par seulement 2% des exploitants. 5000 influentes familles rurales se partagent cet imposant gâteau. Dans ce pays essentiellement agricole, cette position implique l’autorité quasi-directe, proche de l’absolu, sur plusieurs millions d’individus. Une mainmise impossible à ignorer pour le pouvoir central, dépendant du soutien de cette caste dominante »
« Cependant, on ne peut prendre ce panorama satisfaisant pour définitivement acquis. En effet, des points essentiels - environnement sécuritaire, relations entre communautés, état de droit - demeurent critiques. Dans cette ambiance de fébrilité, qu’adviendrait-il si une nouvelle tentative d’assassinat sur le Président, fomentée par des forces obscurantistes, privait le pays de son chef d’Etat ? »

 
Dossier thématique : >>>
 
Retour catalogue >>>